Orthèses et souliers à supports accrus


Trouver d'autres articles avec ce mot:

Orthèses et souliers à supports accrus

Centre Bouger Mieux

À voir la prolifération de cliniques spécialisées dans l'offre d'orthèses et souliers à supports accrus, la croyance populaire voulant que ce soit une solution efficace aux problématiques du dos, des genoux ainsi que des pieds (notamment les pieds plats) est clairement établie.

Qu'en est-il réellement?

Au Centre Bouger Mieux, les gens doivent laisser leurs bas et leurs souliers pour reprendre les sensations prodigués par leurs pieds.

Surtout, les souliers et orthèses engendrent des changements de démarches notables, en accroissant la force des impacts au sol et en altérant la répartition de stress en mouvements sur l'articulation du genou (Paterson et al., 2014)(Schulze et al., 2014)(Trombini-Souza et al., 2012). Plus une surface de souliers est dure, plus elle restreint la capacité des pieds à sentir l'environnement (Schulze et al., 2014)(Ryan et al., 2014).

Ce faisant, le tout résulte en une altération des fonctions principales du bas du corps à absorber et produire une réponse élastique dans les activités fonctionnelles, de la marche jusqu'aux mouvements dynamiques!

Les tenants de souliers rigides et d'orthèses vous diront qu'il y a plus de risque à agir autrement ; certes, cela implique une modification comportementale notable, qui s'inscrit dans une implantation progressive et systématique (Ryan et al., 2014). Bien évidemment, en l'absence de ces critères inhérents à tous changements, les risques de blessures augmentent.

En somme, vous souffrez de problèmes aux genoux, mais qu'en est-il de ce que vous portez aux pieds? Vous pouvez regarder la démarche, le fonctionnement intrinsèque de l'articulation, en plus des ramifications distales (i.e cheville-pied), mais vous devez surtout regarder le mécanisme qui, au quotidien, contribue à vous faire perdre la perception de votre corps en mouvement. Réapprenez à jouer nu pied et balancez vos orthèses loin des yeux...et de vos pieds!

Références:

(1) Paterson, K. L., Wrigley, T. V., Bennell, K. L., & Hinman, R. S. (2014). A survey of footwear advice, beliefs and wear habits in people with knee osteoarthritis. Journal Of Foot & Ankle
Research, 7(1), 1-15.

(2) Ryan, M., Elashi, M., Newsham-West, R., & Taunton, J. (2014). Examining injury risk and pain perception in runners using minimalist footwear. British Journal Of Sports Medicine, 48(16), 1257-1262.

(3) SCHULZE, C., LINDNER, T., WOITGE, S., SCHULZ, K., FINZE, S., MITTELMEIER, W., & BADER, R. (2014). Influence of Footwear and Equipment on Stride Length and Range of Motion of Ankle, Knee and Hip Joint. Acta Of Bioengineering & Biomechanics, 16(4), 45-51

(4) Trombini-Souza, F., Fuller, R., Matias, A., Yokota, M., Butugan, M., Goldenstein-Schainberg, C., & Sacco, I. N. (2012). Effectiveness of a long-term use of a minimalist footwear versus habitual shoe on pain, function and mechanical loads in knee osteoarthritis: a randomized controlled trial